L’Âge d’être

 

Les humains sont très spéciaux, nos corps ont l’habilité à ajuster notre attention consciente à un niveau élevé d’attention pour de courtes périodes de temps. Notre perception de la réalité se développe, grandit pour incorporer l’attention multidimensionnelle. Les êtres humains ont une conscience multidimensionnelle

Je suis le silence ineffable et la pensée au cœur du souvenir

Je suis la voix aux nombreux sons et l’expression de nombreux desseins

Je suis la révélation de mon propre nom

Car je suis la Sophia des Grecs

Et la Gnose des Barbares

Celle qui fut haïe de toute part et adorée de toutes parts

Je suis en dehors de la divinité et je suis celle dont la divinité est multiple

Je suis celle que vous avez respectée et celle que vous avez méprisée

Je suis sans connaissances mais c’est de moi que vous apprenez

Je suis la Gnose de ma quête

Et la découverte de ceux qui me cherchent

 

La grande illusion cosmique est une hiérophanie. On est dévoré par le temps non parce que l’on vit dans le temps mais parce que l’on croit à la réalité de celui-ci, et de fait nous oublions et méprisons l’éternité. M Eliade

Le monde ne serait pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. Beaucoup d’humains sont aveugles et sourds à l’égard du monde qui les entoure, mais ils pressentent une sorte de rhumatisme quand leur propre destin est en jeu   Jul Zeh

Le rêve est le jeu perpétuel de la conscience créative, toutes les créatures, organiques ou non organiques, humains ou non humaines, vivent et meurent selon les Rêves qui œuvrent au travers d’elles. Nous n’avons pas besoin d’éthique pour respirer, nous n’avons pas besoin d’exhortation morale pour faire preuve d’attention. Les science n’existent que parce qu’elles expérimentent. Vous ne comprendrez vraiment une chose que si vous êtes capable de l’expliquer à votre grand-mère.

 

Le voyage, métaphore d’un passage sur Terre

Insigne cette manière qu’a la vie à veiller, à lier les passages que le temps ignore. Ayez la prétention de recouvrer votre âme. Apprend-on quoi que ce soit d’utile si on continue à ignorer la source de toute chose ?

Puisque le voyage implique les multiples rencontres et relations avec l’Autre avec les autres cultures, avec la diversité naturelle et avec le monde des idées et donc une interprétation des symboles de l’Autre, il est alors pertinent de se demander si le voyage est omniscient. Dépassant les épreuves qui permettent l’expression des valeurs et des émotions le voyageur peut notamment désapprendre la peur, épanouir l’essence intérieure, comprendre le mythe, la réalité et l’imaginaire. On reconnaît que l’on est par marcher, se tenir sans aucune contracture, sans aucun blocage des chakras, des énergies du je. On n’a plus de désir personnel, un paraître à avoir, à préserver, à défendre. Faites le de tout votre être, mettez-vous y en entier, ne soyez pas influencé par les blâmes ou les éloges. Si lorsqu’on vous fait un reproche vous perdez pied et lorsqu’on fait votre éloge vous vous sentez encouragé cela signifie que ce n’est pas à ce que vous faites que vous attachez le plus d’importance mais à l’approbation d’autrui.

 

Sur La Vie

C’est seulement dans les parties du monde où les grandes villes ne se développent pas encore (…) où les paysans vivent depuis des millénaires en harmonie avec la nature, que l’on vante encore les mérites fallacieux du progrès, que l’on entretient le mythe de la civilisation et de ses merveilles. Mais l’Occident commence à se douter de l’avenir tragique qui nous attend. Parce que les savants eux-mêmes, les responsables, les apprentis sorciers en sont affectés, eux aussi. Leurs inventions ont échappé à leur contrôle. Ils se joignent désormais à ceux qui protestent contre la dévastation, l’enlaidissement et la pollution de notre monde qui fut si beau. Pour la première fois on évoque l’interdépendance de toute vie sur la planète, l’identité fondamentale de toute chose, l’unité foncière de notre univers manifesté, ce que les yogis proclament depuis des millénaires. En comprenant cela nous saisissons aussi que, si une partie de l’ensemble se dérègle et prend le mors aux dents, l’ensemble est menacé. La nature, défiée par le DDT, produira des espèces résistantes, immunisées contre le toxique. En jouant avec la chimie et l’atome, l’homme perturbe la nature. Et tout cela au nom d’une civilisation basée sur les abus de toute nature, sur le pouvoir, la cupidité, l’argent, le luxe, la violence, les rivalités, l’envie, les déceptions, les lois injustes, les restrictions, l’intoxication des esprits dès l’école par les médias, la mise au ban de la société des vieux, des handicapés et des malades qu’on relègue dans des institutions pour les soustraire à la vue. Avec ses foules et sa puanteur, ses bidonvilles, ses bureaux, ses usines, la civilisation engendre la détresse physique autant que les maladies mentales. La drogue ronge la jeunesse et les élites, engendre des individus dégénérés, désaxés qui rejettent et agressent tous ceux qui ne leur ressemblent pas. Sans parler de la course démentielle aux armements, ni les conflits incessants, de plus en plus meurtriers. Il n’existe pas de pire ennemi de l’homme, ennemi de la vie, ennemi de la contemplation, ennemi du bonheur, ennemi de la sagesse que ce monstre appelé ‘’civilisation moderne’’ Maintenant, alors qu’il est bien trop tard, après avoir mis le feu à la demeure de l’humanité, les savants s’en lavent les mains et voudraient au moins sauver leur peau. Il serait bon, sans aucun doute, de sauver l’humanité, mais la plupart des civilisés ignorent même qu’ils sont menacés. Ils refusent d’être sauvés, alors que le navire fait eau de toutes parts.

« Je suis schizophrène et moi aussi »

Oui, il serait bon de sauver l’humanité et, encore mieux, de sauver tout ce qui vit. Quoiqu’il advienne, la nature se chargera bien elle-même d’y mettre bon ordre. Seul un dément rêverait de sauver une telle civilisation. Nataraja

Le système financier et économique mondial que les illuminati prétendent bâtir est une vaine chaîne de Ponzi faite pour s’écrouler. Conclusion, vous comprenez que les illuminati n’ont aucun accès à la Connaissance supérieure qui est spirituelle et surtout n’ont aucun accès à l’Intelligence supérieure qui est la Sagesse donnée de connaître par delà le temps et l’espace. Impossible donc pour les illuminati d’établir un quelconque empire mondial sur terre. Vous comprenez donc que les agitations illuminati du groupe de Bilderberg relèvent de la vaine mise en scène et de la pure rodomontade. Ils n’ont aucune ressource spirituelle pour leur vaine prétention de « gouvernement mondial ». C’est l’invisible qui produit le visible. Le Grand Seigneur ne peut jamais devenir un objet de connaissance. Le Dieu dont on peut parler, celui à qui on demande des faveurs, celui qui nous donne des commandements, celui qui récompense les bons et punit les méchants, celui qui a choisi un peuple au détriment de tous les autres, ce Dieu réactif et colérique qui intervient dans la vie des hommes, ce Dieu-là est une image, une création des hommes qui ont peur…

La notion de sauver la planète n’a rien à voir avec une quelconque honnêteté intellectuelle ou avec la science. Le fait est que la planète était là longtemps avant nous et sera là longtemps après nous. La planète s’en sortira une fois de plus. Ce dont parlent les gens c’est de sauver leur peau, sauver leur style de vie bourgeois, sauver leur trésorerie  Lynn Margulis

 

Avès

J’aime les oiseaux parce qu’ils n’ont pas peur de voler

Pas d’armée

De passeport

De frontières

De douaniers

D’erreur humaine

De téléphone portable

De ministre

De confessionnal

De circonstances morales exténuantes

De pétrole sauf ceux mazoutés

De chimie lourde

De coiffeurs

De prisons

De banquiers

D’argent

De travaux dégradants

Besoin d’aller se faire cuire un œuf

J’aime les oiseaux parce qu’ils ont des ailes

De l’instinct

La carte des espaces

Des mémoires

Des lointains

De dignes secrets

Des retours sincères

De la grâce

Du courage

Des silences magnifiques

Des cris éloquents

Une portance naturelle

Une présence prodigieuse

J’aime leurs aquarailes

 

Peu importe ce qui arrive dans la vie

Continue d’aller

Continue de jouer

Continue de danser

Continue de chanter

Continue de bouger

Continue de respirer

Inspire

Expire

Avez-vous déjà été une autre personne? Je ne me connais pas parfois, ou comment mesurer et nommer et compter les grains qui font de moi ce que je suis. Si tu dis que tu n’as jamais été quelqu’un d’autre depuis le jour de ta naissance, comment un souffle du vent de ce monde ose-t-il jamais toucher tes cheveux? Le vent se lève sur ce monde. Ah, l’autre monde…

La vie me mène là où je suis déjà. Si l’on te demande qui tu es, dis ceci

Je suis de l’espèce du vent

Du cours du fleuve

De la goutte de pluie

Du vol d’oiseau

Ayez le courage de vous enquérir de votre propre existence

Ayez le besoin de savoir la signification de votre propre existence corporelle

Et la prétention de donner un sens à votre propre existence spirituelle

Même si cela est réprimé par l’ordre social, ayez l’audace d’une chaude lumière. Arrêtez cet étouffement de respirer avec un poumon étranger.

N’ayez plus peur désormais du rivage qui vous entoure. Tout ce que vous y voyez est une manifestation de vous même, et il est ridicule d’avoir peur de sa propre création.

Souvenez vous d’aller chercher votre beauté intérieure, l’offrande que vous connaissez. Il y a dans tout homme une part préservée d’enfance, quelque chose qui aspire à être donné, dépensé sans calcul

Chaque seconde qui passe est comme une porte qui permet ce qui n’est pas encore arrivé. Le futur est juste le moment duquel se nourrit le présent

Nos zones de confort peuvent être le plus grand ennemi de notre potentiel

La montagne essence de liberté enseigne la clarté

Un lieu que l’on peut associer au bonheur

L’appel du vide :

Ceux qui disent que vous n’y arriverez pas s’effrayent que vous y arriviez